Drapeaux, blasons et bannières

Formes et usages

Différences entre les drapeaux, les blasons et les bannières.

Les drapeaux, les blasons et les bannières sont trois formes de représentation qui ont le même but, à savoir afficher son appartenance à une faction, mais dans un usage très différent.

Les drapeaux sont des étendards normalisés qui sont fait pour être visibles de loin et facilement reconnaissable.

Les blasons sont des compositions plus complexe pour signaler une appartenance et sont apposé sur des vêtements, des véhicule ou des objets.

Les bannières sont une représentation plus générique, reprenant soit les couleurs d'un drapeau, soit les couleurs d'un blason. Souvent les deux superposés.

Les drapeaux

Les drapeaux, ou étendards (selon qu'il sont fichés sur un bâtiment ou portés par un porte-étendard) prennent la forme de tissu accroche à une hampe, de manière à ce qu'ils flottent au vent.

Ils ont toujours une base similaire (le côté accroché à la hampe est vertical avec deux angles droits) mais ils peuvent varier pour le reste de leur forme.

Un drapeau sert à montrer l'appartenance d'un groupe d'individus (comme un bataillon de soldats) ou d'un bâtiment à une faction. Il sont simples et possède en général deux ou trois couleurs, avec un symbole (qui peut être répété et qui est appelé figure)).

En général, un drapeau est constitué de :

  • Le côté gauche rectangulaire.

  • Le côté droit de forme libre (la queue).

  • Une couleur primaire (majoritaire sur le côté gauche)

  • Une couleur secondaire (majoritaire sur le côté droit)

  • Une figure de couleur (qui peut être répétée).

Les dimensions d'un drapeau sont pseudo-normée. En général, on adopte une dimension de 1:2. On prend le milieu de la queue pour faire la mesure (ce qui fait qu'avec la queue, le drapeau est souvent plus long).

Les blasons

Les blasons sont des compositions artistiques complexe beaucoup plus libres de forme. Étant la plupart du temps peints ou brodés, ils sont très souvent plus complexes que les drapeaux.

Comme ils servent en général à désigner une famille, une compagnie voire un individu, ils sont beaucoup plus variés que les drapeaux.

En règle générale, chaque blason est constitué de :

  • Un forme générale simple ou complexe.

  • Un liseré coloré.

  • Divers quartiers (dont le nombre est variable, chacun avec une couleur de fond spécifique).

  • Un ou plusieurs symboles colorés dans chaque quartier.

Généralement, les couleurs des quartiers sont des couleurs secondaire. Mais quand un quartier représente directement une tradition ou un symbole associé, il peut être d'une couleur primaire.

Les bannières

Les bannières sont réservées à des emplois moins formel que les drapeaux ou les blasons. Là où les autres formes servent à identifier des objets, des lieux ou des individus, les bannières font plus souvent office de décoration.

Ce sont de grandes langues de tissu, tantôt horizontales, tantôt verticale, où les symboles de la faction sont représentés avec liberté.

Très souvent, les bannières reprennent les couleurs des drapeaux et arborent le blason de la faction.

On peut aussi souvent voir plus de détail sur une bannière. Par exemple, un blason composé de quatre quartiers pourra être représenté sur une bannière avec quatre blasons distinct, chacun correspondant à un quartier.

Normes

Il existe de nombreuses normes concernant les drapeaux et blasons. Elle ne sont pas toujours toujours suivies, mais elles le sont dans la grande majorité des cas.

  1. La couleur primaire d'un drapeau doit être celle de la tradition. Il y a deux exceptions à cette règle : ont utilise le noir (appelé cendre) pour représenter la neutralité (à l'instar de l'Égérie) et on utilise le gris (appelé écru) pour représenter un tiers parti (soit qui est apatride soit qui ne correspond pas à une tradition en particulier (comme les puritain et les exaltés durant La Guerre Triangulaire).

  2. La séparation entre la couleur primaire et la couleur secondaire doit être soit verticale, soit diagonale (dans un sens ou l'autre), soit un chevron (dans un sens ou l'autre). On appelle cette séparation la césure.

  3. La couleur secondaire d'un drapeau et la couleur dominante d'un blason doit être la couleur de la famille (ou compagnie, ou autre). On appelle cette couleur le geai.

  4. Le geai ne peut pas être une couleur de tradition ni être grise ou noire (sauf exception détaillées ci-après). Certains geais sont proche, mais jamais parfaitement identiques aux couleurs primaires.

  5. Le geai doit être en fond la moitié des quartiers (si il y a un nombre impair de quartier, on compte la moitié moins un).

  6. Le geai d'une ville est la couleur primaire de sa tradition (ce qui en fait une exception, normalement le geai n'est jamais une couleur primaire, les drapeaux de ville sont unicolores). On utilise éventuellement le noir pour les villes rattachées à aucune tradition et le gris pour les principauté indépendantes (dans les faits cela n'arrive quasiment jamais).

  7. Le blason d'une ville est basé sur celui celui de la tradition, auquel ont été ajouté des détails typiques.

  8. On n'utilise le drapeau, le blason ou la bannière d'une ville que pour les biens publics. Ils sont toujours accompagnés du drapeau ou du blason de la faction dirigeante. De même, la faction dirigeant une ville accompagne son propre drapeau, blason ou bannière de celle de la ville dans les affaires publiques.

  9. Les figures et liserés ont des couleurs métalliques.

Lexique

  • Bannière (n.f.) : Composition artistique représentant une faction. Sur une base de tissu long, elle est de forme libre et est très souvent inspirée du drapeau et du blason de la faction.

  • Blason (n.m.) : Composition complexe représentant l'appartenance à une faction. Il est soit peint, soit brodé.

  • Cendre (n.m.) : Noir, si utilisé dans un drapeau, blason ou bannière.

  • Césure (n.f.) : Forme de la séparation en la primaire et le geai d'un drapeau.

  • Drapeau (n.m.) : Accroché à un mât et ornant un bâtiment, il s'agit du symbole d'appartenance à une faction. Ils est simple, facile à identifier et à confectionner. Les étendards et les drapeaux sont identique dans leur composition, ils ont juste un usage différent. On utilise parfois le terme drapeaux pour désigner l'ensemble des drapeaux et blasons.

  • Écru (n.m.) : Gris, si utilisé dans un drapeau, blason ou bannière.

  • Étendard (n.m.) : Accrochés à la hampe d'un porte-étendard, il s'agit d'un symbole d'appartenance à une faction. Les étendards et les drapeaux sont identique dans leur composition, ils ont juste un usage différent.

  • Figure (n.f.) : Symbole (répété ou non) présent sur un drapeau, blason ou bannière.

  • Forme (n.f.) : Désigne la forme d'un blason.

  • Geai (n.m.): Il s'agit de la couleur propre à une faction. Elle constitue la couleur secondaire d'un drapeau et la majorité du fond d'un blason.

  • Urbagent (n.m.) : Drapeau, blason ou bannière spécifique à une ville. Identifiable par le fait que le geai est de la même couleur que la primaire.

  • Métal (n.f.) : Désigne la couleur d'une figure.

  • Primaire (n.f.) : Couleur primaire d'un drapeau, représentant la tradition.

  • Quartier (n.m.) : Au sein d'un blason, séparation avec sa propre couleur et figure.

  • Queue (n.f.) : Nom de la forme de la moitié droite d'un drapeau.

Couleurs et forme

Voici les couleurs et forme qu'il est possible d'avoir sur les drapeaux et blasons

Primaires : ambre, blanc, brun, cendre, écru, mauve, ocre, pourpre, sinople, turquoise.

Geais : azur, blanc cassé, bleu, bordeaux, fuchsia, indigo, jaune, jaune terne, orange, orange feu, rose, rouge, vert feuille, vert tendre, violet.

Métaux : argent, cuivre, émeraude, obsidienne, opale, or, rubis, saphir.

Césures : tain, diagonale, contre-diagonale, chevron, contre-chevron.

Queues : droite, tronquée, contre-tronquée, en pointe, en contre-pointe, en damier.

Les césures

  • Le tain est une césure verticale.

  • La diagonale se trace de haut en bas, de la primaire vers la secondaire.

  • La contre-diagonale est tracée dans l'autre sens.

  • Le chevron pointe vers le geai.

  • Le contre-chevron pointe vers la primaire.

Les queues

  • La queue droite est verticale, formant un rectangle parfait.

  • La queue tronquée forme une diagonale, plus courte en haut et plus longue en bas.

  • La queue contre-tronquée forme une diagonale, plus longue en haut et plus courte en bas.

  • La queue en pointe forme une pointe à l'extrémité.

  • La queue en contre-pointe forme deux demi-pointes à l'extrémité, comme une queue de pie.

  • La queue en damier forme trois petit carrés séparés par un espace égal.