Phénotypes

Il existe dans Rosarya une poignée des phénotypes. Chaque phénotype sont une gamme de traits physiques spécifiques qui se transmettent de parent à enfant, et possède une localisation géographique privilégiée (ils sont portés par différentes ethnies).

Les traits physiques influencés par le phénotype sont : la couleur de peau, la couleur de cheveux, la couleur des yeux. Les autres caractéristiques physiques sont globalement aléatoires.

Phénotypes primaires

Les phénotype primaires sont opposés aux métisses. Pour avoir un phénotype primaire il faut que les deux parents aient le même phénotype primaire.

Hil-mon

Les Hil-mon sont ceux qui résident près du Cap du bout du monde et dans les régions tropicales alentour. Ils ont la peau légèrement rougie, les yeux noir et les cheveux plus clairs que leur peau.

Hil-di

Les Hil-di sont ceux qui résident près du Domaine des dieux et dans les régions désertiques alentours. Ils ont la peau sombre tirant vers le marron, les yeux entre le bleu turquoise et le bleu roi et les cheveux plus sombres que la peau.

Hil-gui

Les Hil-gui sont ceux qui résident près de la La Rose-guide et dans toute l'Échine. Ils ont la peau légèrement bleutée, les yeux entre le rose pâle et le blanc cassé et les cheveux soit blancs, soit noirs.

Hil-aba

Les Hil-aba sont ceux qui résident près du Cap de l'abandon (pour peu qu'on puisse en être proche) et surtout le Pays de Slevaria. Ils ont la peau d'un blanc laiteux, les yeux souvent marron ou vert foncé et les cheveux ternes ou argentés.

Hil-et

Les Hil-et sont les plus répandus, ils s'agit du phénotype qui occupe la plupart des plaines et des petits reliefs. Ils ont la peau jaune pâle, les yeux variant entre l'émeraude et le turquoise et les cheveux entre le blond et le roux flamboyant.

Phénotypes métisses

Premier métissage : Ha-ha

Les métis sont nombreux. Ils ont très souvent des traits hérités de leurs deux parents, ce qui donne des associations physionomiques originales. Les métisses de premier ordre n'est pas considérée comme un phénotype à part entière, mais si on doit utiliser un terme pour les désigner, on dira Ha-ha.

Deuxième métissage : Ha-no

Si un des parents au moins est métis et qu'au total la physionomie se répartie sur trois phénotypes, l'enfant aura des traits totalement différents : peau gris clair, yeux marron clairs et cheveux bruns ou noir. On appelle cet pseudo-phénotype les Ha-no.

Le deuxième métissage est assez rare car il faut que des phénotypes géographiquement très éloignée se regroupent. De fait, il y en a plus à Cosma qu'ailleurs.

La dilution du métissage

Un enfant qui naît d'un parent métisse et d'un parent non-métisse, mais dont les deux parents partagent un phénotype, alors l'enfant sera de ce phénotype-là (comme s'il n'était pas métisse).

Si les deux parent sont métisses, mais qu'ils ont les mêmes phénotypes (donc deux phénotypes au total), alors l'enfant sera métisse comme ses parents.

Le phénotype Ha-no est dégradé : il n'est pas pris en compte pour le métissage. Si un parent est Ha-no, l'enfant aura le phénotype de l'autre parent. Si les deux parents sont Ha-no, l'enfant sera Ha-no.