Les nipparats

Définition

La mode se décline en de nombreux styles et courants, quel que soit le milieu, et est un langage complexe à maîtriser. Mais au cours du Deuxième Âge est survenue une notion qui a ajouté un degré de combinatoire à toute la mode, ce qu'on appelle le nipparat.

Le nipparat correspond grossièrement à une manière d'aborder la mode, une manière de se l'approprier. Chaque style, chaque courant stylistique, chaque mode peut s'exprimer dans tous les nipparats.

Les nipparats sont plus profond que ce qu'il n'y paraît, et employer tel ou tel nipparat permet d'envoyer un message, qui complète celui de l'habillement et de tout ce que concerne la mode.

Tout le monde ne choisit pas de nipparat, même quand d'aucun décide de suivre une mode. En général, c'est la noblesse qui adopte les nipparat, mais cela peut aussi s'étendre aux autre personnes qui fréquente la noblesse.

Les nipparats principaux

La majorité des courtisans qui adoptent un nipparat adopte un des trois principaux.

Le nipparat symboliste

Quelqu'un adoptant le nipparat symboliste choisit d'envoyer un message. Il ne s'agit pas simplement de retranscrire une émotion mais d'envoyer un message spécifique. Le destinataire peu varier, ainsi chacun ne sera pas apte à comprendre ou appréhender le message.

Le nipparat symboliste exige que tous les éléments de mode soient en lien d'une manière ou d'une autre au message.

Le nipparat complétiste

Adopter le nipparat complétiste sert à exprimer l'étendue de sa richesse et de son pouvoir. Cela sert autant à honorer son hôte ou ses invités qu'à écraser les autres par sa puissance.

Le nipparat complétite exige que chaque élément qu'il est possible d'adopter par la mode le soit. Cela implique tous les accessoires et moyen. Il exige également que chaque élément de mode soit unique, interdisant la surcharge de détails. Le but est d'afficher beaucoup d'éléments riches et différents. Même les éléments invisibles doivent être adoptés.

Le nipparat simpliste

Probablement le nipparat qui porte le moins bien son nom, car son but n'est pas de simplifier son apparat, mais de porter la mode avec une complexité extrême de détails qui sont invisibles au premier coup d'œil. Le but est de faire de la mode un objet de curiosité, poussant le courtisan a essayer de voir les détails cachés et de se rendre intéressant.

Le nipparat simpliste exige d'adopter une sobriété visible mais d'apporter une foule de détails suivant la mode ou le style porté.

Autres genres de nipparats

D'autres nipparats existent, mais sont beaucoup moins répandus et bien moins connus.

Le nipparat belliciste

Assez mal vu en société, le nipparat belliciste consiste a porter la mode de manière à ce qu'il soit toujours possible et aisé de se battre. Cela donne une stature de guerrier sans en être un et permet d'adopter une position belliqueuse vis-à-vis des autres courtisans.

Ce nipparat était très présent au début du deuxième âge mais s'est rapdiement effacé au profit des autres. On le retrouve cependant de temps à autres, surtout en temps de guerre.

Ce nipparat exige que tous les détails soit soigné de telle sorte que si un combat doit éclater, alors le courtisan sera avantagé.

Le nipparat réaliste

Depuis le milieu du troisième âge on peut voir occasionnellement un nouveau nipparat parcourir les cours. Il s'agit du nipparat réaliste qui vise à exprimer une réalité très terre-à-terre, proche du peuple, pour démontrer tantôt qu'on est proche de lui, tantôt que le peuple peut comme la noblesse suivre la mode avec style.

Le nipparat réaliste exige d'utiliser uniquement des accessoires et des matériaux bon marché, mais travaillé avec un extrême savoir-faire.

Les nipparats disparus

Certains nipparat ont existé mais ne sont plus pratiqué aujourd'hui, à la fin du troisième âge.

Le nipparat surréaliste

Ce nipparat est l'extravagance même. Cela exprime souvent la volonté de bouleverser les codes, d'exprimer son originalité ou simplement de se montrer inventif.

Très complexe en pratique, ce nipparat a vu le jour lors de l'apogée de l'humanité et s'est rapidement éteint.

Ce nipparat exige qu'aucun élément de mode ne soit porté, tenu ou utilisé de manière usuelle.

Le nipparat physiomiste

Le principe de ce niparrat est de centrer son expression de la mode autour de son physiom.

Il a perduré quelques siècles parmis les familles qui cultivaient leur physiom mais a peu à peu acquis une mauvais connotation, avant d'être complètement abandonné.

Ce nipparat exige que tous les élément de la mode adoptés renvoient directement ou indirectement à son physiom.