Le port de la Rose

La Rose

Que cela soit brodée ou accrochée à se vêtement, la rose (ou Rose, quand on la mentionne avec déférence) est un symbole très lourd de sens. Elle se décline en huit couleurs différentes qui, selon le contexte, possède une signification spécifique, souvent floue ou abstraite.

Dans toutes ses représentation, la Rose représente la Rosarya, symbole du monde de Rosarya.

Formes

La Rose se décline sous quatre formes

Brodée, peinte ou imprimée sur un accessoire : c'est la manière la plus légère de porter le symbole. Comme l'accessoire s'ôte facilement, le symbole est éphémère. Il est particulièrement adapté dans des situations spéciale et peu durable, tel un évènement ponctuel et unique.

Sur une bannière : symbole assez fort, souvent réservé à des corps guerriers comme les croisés. Cela indique qu'un groupement de personne se met tout ensemble sous le symbole représenté. Parfois, des groupes non guerriers (en particuliers les bardes et ménestrels interprètes) l'arborent, même si la plupart du temps les gens préfère des formes plus personnelles.

Brodée sur un vêtement : forme assez singulière mais imposant la déférence, puisque c'est une manière permanente de se mettre sous le symbole. Cela implique que le sujet se dévoue entièrement au sous-entendu et c'est même attendu de lui. Débroder un tel symbole, même avec une justification forte, est très mal vu.

Fleur vive portée : c'est la forme la plus pure et la plus forte de représentation. Cela démontre que le sujet est prêt à s'impliquer pour porter le symbole. Il est d'ailleurs attendu que le sujet remplace la fleur avant que celle-ci ne fane, sinon c'est un manquement à sa promesse. Il est même attendu que le sujet s'implique personnellement dans la cueillette.

Significations

Confère Rosarya pour les détails des symboles associés aux couleurs. Chaque couleur a une signification positive et une contrepartie négative. En adoptant la rosarya, on adopte ces deux facettes. Cela peut soit être en reconnaissance de ses défaut, soit en tant que voeux.

Le sens adoptés peuvent être très largement interprétés.

Couleur

Traits positifs

Traits négatifs

Azur

Le triomphe, la gloire, la puissance.

L'orgueil, la tyrannie, l'insensibilité.

Blanche

La pureté, l'innocence, la bonne foi.

La naïveté, la pusillanimité.

Bleue

La jeunesse, l'avenir, les vœux.

L'inexpérience, l'immaturité.

Jaune

La repentance, la correction, le pardon.

La trahison, l'inconséquence, la solitude.

Noire

La sagesse, la réflexion, l'humilité.

La mort naturelle, le fatalisme, cacochymie.

Orange

L'admiration, la déférence.

La soumission, la dépendance.

Rose

L'affection, la douceur, la fidélité.

La timidité, la pudeur.

Rouge

La passion, la fougue, la détermination.

La brutalité, la vanité, la superficialité.

Exemples

  • Les embaumeurs clercs portent tous les rose noire brodée sur leurs vêtement blancs et or. Symbole de leur profession, il sont respectés par leur communauté pour cela.

  • Dans le pays de Primera et en Arop, les criminels qui sortent de prison doivent porter la rose jaune sur un accessoire qui se porte soit en collier, soit en broche et qui doit toujours être visible, comme symbole de leurs crimes passés.

  • Les shamans qui sont maîtres et élèves portent respectivement la rose bleue et la rose orange quand ils travaillent ensemble, sous forme d'un accessoire discret.

  • Les étudiants diseurs doivent porter la rose blanche sur leurs vêtement pendant toute la durée de leur cursus, ce qui leur offre des avantages mais indique aussi leur inexpérience. Certains renoncent à la rose blanche et choisissent de porte la rose bleue à la place, ce qui est mal vu dans leur société.

  • Les Chevaucheurs de l'Écume étaient un groupe de croisés interprètes qui étaient originaires d'Embrun et réputés pour être d'excellent cavaliers, rapide, efficaces et mortels. Durant la Grande Guerre, lorsque vous voyiez leur bannière ornée de la rose rouge, il était déjà trop tard et votre formation était sur le point de se faire percuter par les lanciers, les épéistes et les flèches des Chevaucheurs.

  • L'École-temple du Grand Pic, grande académie monacale siégeant au sommet de Haut-de-brume, est placée sous le symbole de la rose azur qui orne les longue langues de tissu balayées par le vent aux quatre coins des bâtiments.

  • Certains druides isolés accrochent une rose rose à leur porte, symbolisant le fait que la porte de la demeure est ouverte à quiconque souhaite s'y reposer, mais indiquant également que le maître des lieux n'est pas disposé à tenir compagnie.