Les démons et la dégénérescence de l'âme

Les démons, une force naturelle ?

Les démon, contrairement aux magifestes, ne sont pas une forme d'expression du flux naturel. Il s'agit plutôt d'un effet de bord, un symptôme pervers qui n'exprime aucune loi particulière.

En cela, les démons sont une aberration de la nature et de l'humanité.

Principe de la dégénérescence de l'âme

Le dessein divin

Le dessein divin – dont ignore la nature – est une loi divine qui est le miroir du flux naturel.

Ces deux lois fondamentales s'opposent via les deux facteurs suivants :

  • La magie est une notion divine interférant avec le flux naturel

  • La mort prématurée des humains est une notion naturelle interférant avec le dessein divin.

L'effet entropique de dégénérescence

Les interférences entre le dessein divin et le flux naturel a un effet de bord que l'on nomme effet entropique de dégénérescence, et qui fait que le flux et le dessein se dégradent au fil du temps.

L'opposition des flux

Du coup, à cause de l'entropie généré dans l'autre-monde et sur Rosarya, la qualité du flux divin et celle du flux naturel diminuent de concert. C'est ce principe qu'on appelle l'opposition des flux.

La dégénérescence de l'âme

La dégradation des flux porte une conséquence malheureuse : la dégénérescence de l'âme. L'esprit et l'étincelle divine (qui, conjointement, donnent l'âme) sont toutes deux altérées par cette dégradation et donne lieu à l'apparition d'êtres ignobles : les démons.

Les démons et la corruption

Les démons

Les démons sont des êtres très similaires aux humains d'un point de vue cosmologique, puisqu'ils sont issus de la même force : le flux divin et le flux naturel conjoints dans une même création. La différence, c'est que l'âme des démons est dégénérée.

Ainsi, les démons ne sont ni vraiment divins, ni vraiment naturels.

Le négatif des humains

Les démons représentent la contraposée de ce que les humains sont. Si les humains sont une photo, alors les démon sont son négatif. Tout les rejettent, de la même manière que les humains sont centraux dans la création, les démons n'ont pas leur place dans le cosmos.

Ainsi, les démons ont leur propre version de tout ce qui concerne les humains. Par exemple : les valeurs.

Valeurs corrompues

Les valeurs corrompue sont une version dégénérée des valeur divine que les humains suivent. Elle correspondent à tout ce que les valeurs fondamentales peuvent engendrer de négatif, poussé à l'extrême.

Ainsi, il existe, en miroir des traditions humaines, neuf clans de démons (chacun répondant à trois valeurs corrompues, sauf le neuvième clan).

Corruption des flux

Les démons sont une tumeur pour le monde et l'Autre-monde. Leur existence même n'est pas intrinsèquement un problème, mais la force qu'ils exercent sur le monde et en particulier sur le humains empoisonne la création.

Ainsi, les démons corrompent les humains, ce qui altère encore plus les deux flux cosmologique, ce qui engendre davantage d'entropie, dont la conséquence est encore plus de démons. C'est un cercle vicieux inévitable.

Le rappel aux dieux

Principe

Le monde est fatalement et inexorablement voué à s'éteindre. Ainsi, les dieux s'adressent aux humains, leur indiquant l'imminente fin du monde et, dans un dernier espoir de voir le dessein divin accompli, le rappel aux dieu.

Le principe est le suivant : les dieux savent quand le monde va devoir s'éteindre à cause de l'influence des démons. Ils ne savent pas exactement quand le déclin commencera, mais ils indiquent aux humains qu'ils ont encore une chance de s'accomplir et de s'approcher des dieux dans l'existence qui leur reste à vivre. Ainsi les humains ont une dernière ligne droite à parcourir pour se rapprocher le plus du dessein divin avant que le monde ne doivent être détruit.

Extinction des valeurs

Premièrement, la corruption des démons provoque le déclin des valeurs. Les valeurs fondamentales disparaissent les unes après le autres, laissant un monde dépourvu de spiritualité. L'Autre-monde devient de plus en plus inaccessible et les dieux retournent peu à peu dans le flux divin.

Fin du monde

Enfin, la nature se dégénère et le monde physique s'éteint. Rosarya n'existe plus, laissant place au néant.

Nouveau cycle

Le néant est la seule chose qui occupe désormais le cosmos. Cependant le divin existe toujours et donne une nouvelle impulsion, créant un nouveau monde qui, selon toute espérance, se rapprochera un peu plus du dessein divin que le précédent.