Les magifestes et les flux naturels

Essence des magifeste

Par essence, les magifestes sont une force naturelle (au même titre que la gravité ou le climat) qui tend à rendre au monde sa normalité. La magie, c'est à dire l'expression divine des humains sur Rosarya, va à l'encontre de ce qu'on appelle "flux naturel". Les magifestes sont la manifestation naturelle du monde qui tend à revenir à sa forme d'antan, sa forme naturelle, exactement de la même manière que la poussière se détache des murs pour revenir à la terre ou que les arbres repoussent après avoir été coupés.

Définition du flux naturel

Le monde de Rosarya a été crée, dans sa conception, sans humain. Il est la conjonction de tous les dieux, formant un tout cohérent, donné par une impulsion initiale et évoluant selon de règles prédéterminées. Ce sont ces règles que l'on appelle "nature".

Le flux naturel est la course ordinaire du monde, de la nature, sans l'intervention des humains. Les actions journalières des humains n'influencent que peu ce flux, ce qui n'engendre pas de réaction de la part de la nature. Par contre, la magie, qui va fortement à l'encontre des lois physique, engendre une réaction proportionnée. De fait, plus l'usage de magie est important, plus le contrecoup naturel est fort.

Les humains, dieux incarnés

Le flux naturel s'oppose au flux divin. De ce fait, la nature et ses lois s'opposent aux humains et à leurs actions. Ainsi, de ce simple fait, toutes les action que les humains effectuent s'opposent au flux naturel. Dans que cette action s'effectue dans un cadre restreint, selon un respect fort des lois naturelles, la perturbation restent minime, mais dès que l'expression divin des humain est conséquente, ce qui est uniquement possible grâce à la magie, alors la nature va vouloir s'opposer fortement à ce dérèglement.

Les magifestes comme force naturelle

La manière la plus forte que la nature a de maintenir le flux naturel est ce qu'on appelle "magifeste". Lorsque cela est nécessaire, c'est à dire lorsque la magie des humains est employée de manière conséquente, le flux naturel ne peut être restauré que par l'apparition d'entités spécifiquement dédiées à sa remise en œuvre. Cette loi naturelle est très puissante mais ne peut se manifester que dans des cas extrêmes.

Ainsi, les magifestes sont une force naturelle qui vient naturellement défaire les dérèglements que la magie humaine a causé.

La mort prématurée dans le flux naturel

Le cas précis de la mort violente est un cas très particulier dans le cas des magifeste et du flux naturel. Pour cela, il faut parler de la mort naturelle.

La mort naturelle

Quand un humain meurt naturellement, l'année suivant sa centième année, son âme est transportée jusqu'aux dieu par son psychopompe afin de rejoindre son dessein. C'est alors une âme accomplie, qui a spirituellement été aussi loin qu'elle a pu. On parle d'"âme saine".

La mort prématurée

En opposition à cela, lorsqu'une âme s'éteint avant ses cent ans, elle n'a parachevé qu'une partie de son potentiel, et bien qu'elle rejoigne tout de même les dieux via son psychopompe, elle ne peut pas servir son dessein comme elle l'aurait pu en vivant une vie complète. Sa vie étant abrégée, le flux naturel se retrouve donc moins perturbé par son absence que si elle était restée sur Rosarya jusqu'à ses cent ans. Cela suffit à compenser le dérèglement du flux naturel par l'emploi de la magie ayant servi à tuer son corps.

De ce fait, plus une personne meurt jeune, moins il y a de chance qu'un magifeste apparaisse.