Structures grammaticales

Les structures grammaticales évolues beaucoup et par petites notions. Étant difficile de rendre exhaustivement toutes ces évolutions, on ne parlera que des grands axes.

Morphologisme

Origine : diverses

Le morphologisme est la capacité de composer de nouveaux mots à partir d'existant, et ce de manière canonique.

Par exemple, on pourrait tout à fait créer le mot "canonfeu" pour désigner un canon tirant du feu, et ce sans qu'aucun locuteur ne se montre intrigué ou ne considère cela comme un néologisme.

Ponctuation

Origine : diverses

La ponctuation consiste à utiliser des symboles spécifiques pour rythmer les proposition et créer des relations entre les groupes de mots.

Conjonction et préposition

Origine : langues baltanes et opérones

Les conjonctions et les prépositions sont des mots dédiés raccorder les propositions et à articuler les phrase.

Relations systématiques

Origine : langues sauvages.

Avoir des relations systématique signifie avoir un ensemble de règles strictes permettant de s'abstenir de conjonctions, de préposition et de pronoms. Elle peuvent exister à divers degrés (par exemple les préposition sont inexistantes mais les conjonctions existent).

Fixation sémantique

Origine : langues opérones

Il s'agit du fait de pouvoir ajouter des préfixes ou des suffixes pour moduler le sens d'un mot.

Accord des temps, du genre et du nombre

Origine : langues baltanes

C'est une symbolique que l'on raccroche à un mot mais qui renvoie à un autre usage, comme la détermination du temps, du genre ou du nombre. Cela permet parfois de s'abstenir du déterminant en question, le rendant implicite.

Pronom

Origine : langues baltanes et sauvages.

Le fait d'utiliser des mots spécifiques et relatif au discours ou à la situation pour désigner des choses ou des gens.