Contrecoup divin

Définition

Ce terme désigne les conséquence d'échouer un sort. Concrètement, cela correspond au fait d'échouer d'appeler à la nature divine de l'homme, et dans le même coup rompt le lien qui l'unit au divin.

Effet

En conséquence, le mage a le choix :

  • Soit il décide de rétablir son lien avec le divin : il subit alors un degré de stress par degré d'échec.

  • Soit il laisse le le lien se rompre : il subit un trauma et ne pourra plus lancer de sort jusqu'à la fin de la scène.

Limite

Si le mage est mentalement indemne, il ne ressent même pas le lien qui commence à rompre : son âme se rattache immédiatement au divin et sans son consentement.

Si jamais il n'est pas apte à supporter le stress qui devrait être engendré par la rupture, son esprit lâche et il subit automatiquement le contrecoup.

Cas particulier

Si par malheur, le mage est indemne mais n'est tout de même pas apte à supporte le stress, en d'autres termes que le sort était bien trop puissant pour sa constitution, il tombe immédiatement évanoui pour quelques heures et augmente son trauma d'un degré.

On appelle communément "sort épique" les sorts qui peuvent rentrer dans ce cas particulier. Lancer un tel sort est considéré comme la condition sine qua non pour obtenir le titre d'archimage.

Les sorts épiques sont ceux qui ont :

  • Un magi de rang 6

  • Un magi de rang 5 et un autre de rang 4 ou 5

  • Trois magis de rang 4