Domaine de l'Égide

Il s'agit d'un domaine de Déterminant‚Äč.

Fonctionnement

Ce domaine est utilisé pour préserver, de manière très large. Cela peut se présenter de deux manières différentes : soit le sort agit pour maintenir un état de fait, dans ce cas la limite sera déterminée par le rang du magi, soit le sort agit comme une barrière pour prévenir des intervention extérieures, dans ce cas cela agira soit comme un obstacle d'une difficulté fixée, soit comme une assistance à l'action de se préserver, de se défendre (dans ce dernier cas, cela ne peut concerner que les actions de créatures sentientes).

Barrières

Forme

Bien qu'elles soit simples en principe, les barrières doivent prendre une forme spécifique déterminée par le mage. Cela permet de donner son champ d'action et ses limites. Par exemple, si la barrière prend la forme d'un mur invisible, il sera possible de voir et entendre à travers, si elle prend la forme d'un mur de pierre, des outils adapté pourront le briser plus facilement, si elle prend la forme d'une brume épaisse, il sera possible de s'y mouvoir.

Règles

Les barrières possèdent la mention "degré X", où X est une valeur numérique. Cela permet de déterminer comment appliquer les règles à la barrière :

  • Si la barrière est un obstacle, il faut réussir un test de difficulté 1+X pour la traverser. Cette difficulté peut baisse si on arrive à exploiter les points faibles de celle-ci.

  • Si la barrière est une assistance à la préservation, le bonus prodigué est de X.

Au début du Deuxième Âge, au cours de la fondation de Cosma, une vague de guérisseurs charlatans proposaient un traitement aux ouvriers malades d'une maladie nouvelle causée par la nature des roches creusées. Ces hurluberlus garantissaient qu'il suffisait de stopper sa progression juste le temps de l'exposition aux roches. Si en théorie c'était vrai, ce n'est pas ce qui a été réalisé en pratique. Les charlatans, plutôt que de stopper la progression de la maladie, préservaient juste des symptômes. Mais la maladie progressait malgré tout, en sous-main, et la plupart de ceux qui ont été traités ainsi ont eu des complications.

C'est finalement un guérisseur shaman qui a mis cela à jour, en utilisant d'abord le domaine de l'Ange Gardien pour préserver ce qui pouvait l'être encore et le domaine de la Guérison pour soigner les malades. C'est du nom ce guérisseur, Medecillins, qu'est tiré le terme "médecin".

Critère discriminant

Le critère discriminant de la magie de l'ange gardien est le suivant : il faut et suffit que le magi préserve ou protège sa cible, afin de la maintenir dans l'état spécifique dans lequel elle se trouve au moment du lancer.

Rangs de magie

Rang 1

  • Permet de diminuer l'impact des contraintes et symptômes que subit la cible, sans la préserver de la source pour autant.

  • Érige une barrière de degré 1.

Rang 2

  • Permet de préserver des contraintes et symptômes que subit la cible, sans la préserver de la source pour autant.

  • Érige une barrière de degré 2.

Rang 3

  • Permet de ralentir la propagation des maladies et autres affres affectant la cible, à l'exception de ce qui lui est inhérent (maladie congénitale, défaut de fabrication, etc.).

  • Érige une barrière de degré 3.

Rang 4

  • Permet d'arrêter la propagation des maladies et autres affres affectant la cible, à l'exception de ce qui lui est inhérent (maladie congénitale, défaut de fabrication, etc.)

  • Permet de ralentir à peu près tout ce qui peut affecter la cible, à la différence du temps et des autres règles fondamentales de la nature.

  • Érige une barrière de degré 4.

Rang 5

  • Permet de préserver d'à peu près tout ce qui peut affecter la cible, à la différence du temps et des autres règles fondamentales de la nature.

  • Permet de ralentir les règles fondamentales de la nature, comme le temps ou la gravité.

  • Érige une barrière de degré 5.

Rang 6

  • Permet de faire entrer la cible dans une stase absolue.

  • Érige une barrière de degré 7.