Cercles de magie

Principe fondamental

La magie est la manifestation de la divinité en chaque humain. Elle est l'expression de sa proximité avec les dieux. Chaque fois que quelqu'un lance un sort, un canal divin est créé et pendant un court instant l'humain devient une incarnation divine.

Même si beaucoup considèrent que la magie n'est pas le seul témoin de son rapprochement avec les dieux, il est indéniable que c'en est un, de manière inconditionnelle.

La magie n'est pas uniforme et chaque individu évolue dans différent cercles de magies, fortement influencés par leur tradition. Il existe deux manière de progresser : la première, très courante, consiste à progresser en tant qu'individu et se rapprocher de son idéal traditionnel. La seconde consiste à philosopher en introspection, et ainsi progresser sur sa compréhension même de la divinité, et par corolaire, de la magie.

Créer un sort

Comment s'inspirer des exemples

La description donnée ici des domaines de magie est restreinte aux cas les plus usuels, mais n'importe quel mage peut inventer une application inédite à ses magi de sort. Il faut néanmoins pour cela respecter deux critères : le critère discriminant, qui dépend du domaine et limite les effets du sort, et l'ajustement de rang, qui permet de déterminer le rang du sort. Tant que ces deux critères sont respectés, tout est possible.

Les critères discriminants

À chaque domaine de magie est associé un (ou plusieurs) critère(s) discriminant(s). Cela représente une condition absolue, nécessaire et suffisante pour qu'un magi de sort soit considéré du domaine en question.

Pour faire simple, on pose simplement la question "Est-ce que le sort rempli ce critère ?". Si la réponse est "oui" ou "sûrement", alors le domaine est valide pour lancer ce sort. Si la réponse est "non" ou "sans doute pas", alors le domaine n'est pas valide pour lancer ce sort. Si personne, ni le conteur, ni le PJ n'arrive à ce décider si la réponse est "oui" ou "non", alors on considère que c'est "non" jusqu'à ce qu'on arrive à lever l'incertitude.

Un sort précédemment lancé ne peut pas faire jurisprudence : la magie est un processus complexe et spirituel. Si on se rend compte qu'une utilisation d'un domaine était auparavant erronée, il est possible de l'interdire par la suite.

L'ajustement de rang

Dans chaque domaine de magie est listée une base, pour chaque rang, qui correspond à la pratique usuelle de ce domaine. Quand un mage lance un sort avec un magi inédit, il faut alors être capable de déterminer le rang associé à ce magi. Dans ce cas, on essaye de trouver l'exemple le plus proche de dans la liste, sur lequel on se base et on peut appliquer un modificateur :

  • Si l'effet recherché est sensiblement de même puissance, ou à peine plus ou moins puissant, on garde le même rang.

  • Si l'effet recherché est sensiblement plus puissant ou beaucoup plus spécifique, on l'élève d'un rang.

  • Si l'effet recherché est notablement moins puissant ou beaucoup plus contraignant, on l'abaisse d'un rang.

[UNKNOWN_NODE_TYPE: expand]

Le rôle des valeurs

Ordinairement, on reconnaît l'existence de douze cercles de magie. Chaque cercle de magie est corrélé à une association de deux valeurs. Ainsi, améliorer sa compréhension de ces valeur permet de progresser dans le cercle de magie associé.

De ce fait, comme chaque tradition se base sur un trio de valeurs, chaque tradition possède trois cercles de magie favoris (e.g. si la tradition suit les valeurs A, B et C, et favorisera le cercle de magie issu de A et B, celui issu de B et C et celui issu de A et C). De ce même fait, chaque cercle de magie est commun à exactement deux traditions.

Comme un sort est composé de trois magi (c.f. Composition d'un sort - la Triade de Magnus), chaque cercle de magie est associé à deux types de magi.

Liste des cercles

Cercle de magie

Magi employés

Valeurs associées

Traditions pratiquantes

Domaines

Vie

Composant

Déterminant

Essence

Pureté

Duidisme, Foi

Nécrose

Guérison

Protection

Composant

Déterminant

Essence

Ambition

Shamanisme, Perfectionnisme

Martyr

Ange gardien

Création

Composant

Déterminant

Esprit

Pureté

Linguistique, Expressionnisme

Modèle

Fabrication

Destruction

Composant

Déterminant

Esprit

Ambition

Alchimie, Arcanisme

Sacrifice

Explosion

Communion

Appliquant

Déterminant

Essence

Harmonie

Druidisme, Shamanisme

Catalyste

Vision

Transcendance

Appliquant

Déterminant

Essence

Exaltation

Foi, Perfectionnisme

Transe

Amélioration

Rédaction

Appliquant

Déterminant

Esprit

Harmonie

Linguistique, Alchimie

La plume

L'encre

Illusion

Appliquant

Déterminant

Esprit

Exaltation

Expressionnisme, Arcanisme

Tromperie

Chimère

Méditation

Composant

Appliquant

Pureté

Harmonie

Druidisme, Linguistique

Concentration

Rituel

Expression

Composant

Appliquant

Pureté

Exaltation

Foi, Expressionnisme

Muse

Lyrisme

Infusion

Composant

Appliquant

Ambition

Harmonie

Shamanisme, Alchimie

Préparation

Impression

Science

Composant

Appliquant

Ambition

Exaltation

Perfectionnisme, Arcanisme

Connaissance

Expérience

Catégories de cercles

On entends parfois les mages catégoriser les cercles dans trois ontologie distinctes :

Cette nomination décrit un ordre dans les valeurs qu'incarnent les cercles. Les cercles rattachés au comprem et au modem, les deux valeurs les plus fondamentales, sont considérés comme primaux. Les cercles associant le comprem et le volem, représentent un enchevêtrement, un fil rouge de l'origine à la fin, d'où l'appellation de cordé. Enfin, les cercles ayant le modem et le volem, représentant la finalité, sont caudaux.

Cette dénomination reste rare car peu utile.

Effets similaires

Parfois, un sort d'un cercle fera le même effet que celui spécifiquement prévu par un autre cercle. Dans ce cas, si on a besoin de valeurs de référence (et sauf exceptions) on considère les valeurs numéraires du cercle de référence à deux rangs inférieur.

[UNKNOWN_NODE_TYPE: expand]

Création de difficulté

Dans le cas où un sort provoque des jets, on prend pour base de difficulté (à ajuster) le rang du magi adéquate.